Le combat, d'une très grande intensité, est resté indécis jusqu'au bout: Golovkin a marqué les esprits avec une 10e reprise énergique durant laquelle il a de nouveau touché au visage

Ex-champion du monde unifié des moyens, le Kazakh Gennady Golovkin (37 ans, 38 victoires, 1 nul, 1 défaite) affronte le Canadien Steve Rolls (35 ans, 19 v., 0 d.) en douze rounds, ce soir au Madison Square Garden de New York. Lors de son dernier combat, il avait été détrôné aux points par le Mexicain Saul Alvarez, en septembre 2018. Depuis, il a quitté son entraîneur américain Abel CANAL+ se réjouit d’annoncer l'acquisition des droits de diffusion exclusifs du combat international ultra attendu entre le Kazakh Gennady Golovkin (37 ans, 39 victoires, 1 nul, 1 défaite) et l'Ukrainien Sergiy Derevyanchenko (33 ans, 13 victoires, 1 défaite) pour le titre de champion du monde IBF des poids moyens. Sanchez déclare que les promoteurs de Canelo chez Golden Boy Promotions s’assureraient que Golovkin serait suspendu après un test positif, parce qu’ils ne veulent pas de combat Canelo-GGG. Sanchez dit juste, quand il pense que la seule raison pour laquelle Canelo combat Golovkin est à cause de la pression des fans de boxe. Sinon, le combat n’aurait pas eu lieu en effet. Ça y est, après de longues semaines d'attente, le prochain combat du GOLOVKIN est fixé et se tiendra le 5 mai donc face à l’Américain Vanes MARTIROSYAN à Carson en Californie. L'avenir était très incertain pour GGG qui ne savait pas s'il allait pouvoir combattre le 5 mai suite au problème de dopage de Saul ALVAREZ qui vient d'être suspendu 6 mois, ni même qui serait en face de lui

Flux rss; Journal Abonnez-vous. Sport; Sports de combat; Golovkin et Alvarez devront se revoir; boxe Golovkin et Alvarez devront se revoir 18 sept. 2017 à 05:00 - Temps de lecture : | | Alvarez Il a esquivé les bombes de Golovkin. Il a peu à peu imposé son jab. Et s’est même permis quelques accélérations bien senties. Difficile de scorer un combat aussi serré. Les juges ont donné le match au Kazakh (114-113, 115-112 et 115-112). Une première fois pour Golovkin qui n’était jamais allé au bout d’un douze rounds. Les Alvarez, surnommé «Canelo» en référence à sa chevelure rousse, a été déclaré vainqueur d’un duel contre le Kazakh Gennady Golovkin présenté comme le combat de l’année, aux points

Après un premier combat qui s'était soldé par un nul en septembre 2017, le Mexicain avait mis fin en septembre 2018 au règne de Golovkin sur la catégorie des moyens, en lui infligeant la

Golovkin, qui brûlait de se voir accorder une revanche, n'a pas été exaucé, "Canelo" ayant préféré se lancer un autre défi en grimpant de deux catégories pour combattre le Russe Sergey Golovkin bat Derevyanchenko. France : 8 points à retenir du discours de Jean Castex Euronews; Emmanuel Macron reçoit Pedro Sanchez à l'Élysée pour préparer le sommet UE Avant le combat de samedi dernier, Golovkin présentait une feuille de route nous seulement parfaite, mais terrifiante à fois : 36 victoires, aucune défaite, un pourcentage de KO bien au-delà de 90% et 23 KO consécutifs. Ayoye! Après avoir terrassé tous ses adversaires sur son passage, Golovkin, sans surprise, est rapidement devenu la tête d’affiche, l’enfant chéri, la coqueluche C'est un combat à sens unique que l'on a pu suivre avec un Golovkin qui à une fois de plus montrer ses talents et qui s'en est servi pour ne pas laisser au Canadien une chance de mettre sa boxe en place ni de prendre les devants grâce aussi à un game-plan bien adapté. Lemieux n'aura que son courage comme allié ce qui lui a permis de quand même tenir jusqu'à la huitième reprise. L’issue du combat ne semble pas faire beaucoup de doute pour les bookmakers qui ont fait de Golovkin (37 victoires, dont 33 par KO, un nul contre Alvarez en septembre dernier) leur grandissime